Muséum de l'ardèche 344 chemin de Cournazou
04 28 40 00 35
contact@museum-ardeche.fr

Fossiles de vandoise de la montagne d’Andance

Fossiles de vandoise de la montagne d’Andance

Les vandoises sont des poissons d’eau douces communs dans toute l’Europe.
Cet article s’intéresse aux vandoises fossiles des diatomites de la Montagne d’Andance (Massif du Coiron, Ardèche) datant de 8 millions d’années. Il s’agit du fossile de vertébré le plus communs de ce site à conservation exceptionnelle.

Contexte géologique : Le plateau du Coiron, la montagne d’Andance et la carrière de diatomite

Image 1/9 : Le Coiron, ici entouré en jaune est un vaste plateau basaltique qui a une forme de « feuille de chêne ». Il mesure environ 20 km de long pour 10 km de large.
La montagne d’Andance, entourée en rouge, se localise dans la partie nord-est du Coiron.

 

Image 2/9 : Sur la carte géologique au 50 000 ème, on peut observer que le plateau du Coiron ainsi que la montagne d’Andance sont en violet foncé.
Cette couleur correspond à des basaltes qui dates du Miocène, il y a 8 millions d’années. On a donc eu à cette époque un volcanisme intense.

Image 3/9 : Vue d’avion de la montagne d’Andance. En haut de la montagne, on peut voir une carrière de diatomite (roche blanche).
La montagne d’Andance se situe en Ardèche sur la commune de Saint-Bauzile.
On voit nettement sur cette image que la diatomite est située sous une couche épaisse de basalte.

 

La montagne d’Andance est un ancien cratère volcanique de type maar. Après d’importantes phases explosives, on assiste à la formation d’un lac de cratère d’explosion.

Dans ce contexte lacustre, se développent des milliards de minuscules algues : les diatomées. Les squelettes de ces algues forment progressivement d’importants dépôts volcano-sédimentaires, pouvant dépasser l’épaisseur de cinquante mètres.
Ce milieu sédimentaire stérile a entrainé une véritable momification des organismes.
Ainsi, ces dépôts renferment des fossiles remarquablement préservés, uniques témoins de la vie à l’époque où les volcans étaient en activité dans le Coiron à la fin du Cénozoïque, il y a près de 8 millions d’années.

Image 4/9 : La diatomite, roche sédimentaire exclusivement composée de squelettes siliceux de diatomées. Des fossiles de restes végétaux sont ici visibles en noir.

 

 

Image 5/9 : Diatomées actuelles observées au microscope au X 100.

 

 

Historique de la découverte des fossiles dans la diatomite et description de la Vandoise :

Les premières recherches paléontologiques concernant les sédiments à diatomées en Ardèche ont été réalisées par Barthélemy. Faujas-De-Saint-Fond en 1778, Il remarqua l’extrême abondance des plantes fossiles et en 1803, il décrit dans une courte note le gisement de Rochessauve où il recueillit les premiers échantillons dans une vigne à proximité du hameau du Ranc.
C’est en 1815 qu’il signala dans les environs de Chomérac et de Rochessauve la présence de poissons et d’insectes fossiles.

En 1974, Christian Civet indique la présence de poissons fossiles dans les diatomites de la montagne d’Andance. Il décrit une nouvelle espèce de poisson fossile,  un ancêtre de la vandoise : Leuciscus demasi, nommé ainsi du nom de Mademoiselle Demas qui a découvert l’holotype de cette nouvelle espèce.
Un holotype est le spécimen qui a servi à décrire pour la première fois une espèce.

Image 6/9 : Le spécimen de référence ayant permis de décrire l’espèce Leuciscus demasi, (Holotype figuré page 44 dans la publication de Civet 1974) est conservé au Muséum de l’Ardèche à Balazuc à la suite du don fait par Monsieur Christian Civet au Muséum lors de sa création en 2016.

La vandoise actuelle :

Image 7/9 : Illustration d’une vandoise actuelle Leuciscus Leuciscus, d‘après le livre Les poissons d’eau douce Fritz Terofal,- illustrations de Fritz Wendler et Dominique Rebourgeon

Les vandoises sont des poissons de la famille des Cyprinidés de forme oblongue d’environ 13 centimètres de longueur. Le genre est caractérisé notamment par une position abdominale des nageoires pelviennes et un premaxillaire situé en avant du maxillaire. L’espèce présente quarante vertèbres et neuf axonostes auxilliaires internes.

Aujourd’hui, les vandoises vivent dans des lacs et surtout dans les eaux vives et claires aux fonds sabloneux ou graveleux, elles accompagnent le barbeau et l’ombre. Lors des périodes chaudes, elles se tiennent à proximité de la surface formant des bancs et se nourrissent surtout de larves d’insectes et d’autres invertébrés.

 

Vandoises fossiles :

Dans cet ancien lac de cratère volcanique, les fossiles sont en général assez rares, sauf pour les restes de végétaux. Les vertébrés, en particulier les poissons, se retrouvent uniquement dans quelques dépôts sédimentaires situés dans les zones inférieures du gisement.
L’espèce la plus commune, Leuciscus demasi, représente plus de 50 % des découvertes. Puis, par ordre d’importance décroissante, on citera les genres Barbus sp. (barbeaux) pouvant atteindre 50 cm, les Silurus sp. (silures) atteignant jusqu’à 80 cm, de rares Rutilus sp.(gardons), des Bliennius sp. (blennies fluviatiles) et un seul spécimen d’Anguilla sp. (anguille).

Le lac de la Montagne d’Andance se trouvait dans un contexte chaud et humide en milieu volcanique. Il est probable que les spécimens ont pu être tués par des gaz ou des chutes de cendres volcaniques dans le lac.
Cependant, on ne retrouve pas de cadavres groupés, il s’agit presque toujours d’individus isolés.

 

 

Image 9/9 : Rare trouvaille de deux genres différents côte à côte : une vandoise à gauche et à droite un alevin de Silure (silurus sp.)

Image 8/9 : Un individu de Leuciscus demasi, découvert sous une couche de cendres volcanique, possible raison de sa mort ?  

Publication : Mai 2020
Auteur(s) : Bernard Riou, paléontologue et co-fondateur du Muséum de l’Ardèche

Crédits photos : Bernard Riou

 

Bibliographie :

Civet, C., 1974 – Etude d’une nouvelle espèce de Leuciscus fossile : Leuciscus demasi nov. sp. trouvée à la montagne d’Andance (Massif du Coiron, Ardèche). La Physiophile, 80 : 36-54.

Mein, P., Méon, H., Romaggi, J.-P. & Samuel, E., 1984 – La vie en Ardèche au Miocène supérieur d’après les documents trouvés dans la carrière de la montagne d’Andance. Nouv. Arch. Mus.Hist. Nat. Lyon, 21 (suppl.) : 37-44.

Riou, B., 1995a – Les fossiles des diatomites du Miocène supérieur de la montagne d’Andanc (Ardèche, France). Géol. Méditerranéenne, 22 : 1-15

Fritz Terofal, Les poissons d’eau douce – illustrations de Fritz Wendler et Dominique Rebourgeon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *