Muséum de l'ardèche 344 chemin de Cournazou
04 28 40 00 35
contact@museum-ardeche.fr

L’anémone des bois : plante de forêt qui survit à la déforestation

L’anémone des bois : plante de forêt qui survit à la déforestation

L’anémone des bois : une plante de forêt qui survit à la déforestation

-L’anémone des bois ou anémone sylvie Anemone nemorosa est une espèce de plante dicotylédone de la famille des renonculacées.
On la trouve de 0 à 1800 m, le plus souvent en sous bois, dans les haies ainsi que parfois dans les prairies de montagnes.

-Cette plante a un cycle végétatif précoce qui lui permet de profiter de la lumière avant que les feuillages des arbres obscurcissent les sous-bois. Il s’agit d’une plante vernale, c’est à dire qu’elle s’épanouie en mars-avril avant que les arbres aient leurs feuilles et rendent le sous-bois trop sombre. Dans les bois et forêt, presque totalité des plantes à fleurs sont vernales.

-Son aire de répartition comprend pratiquement toute l’Europe mais elle est plus rare dans les régions méditerranéennes. Elle est présente dans presque toute la France, presque toute l’Europe ; Asie occidentale ; Amérique boréale.

-C’est une plante toxique, car elle contient de l’anémonine, un composé que l’on retrouve chez les autres anémones comme l’anémone hépatique.

Photo 1/6 : Fleur d’anémone des bois pris en sous bois au bord du lac de Gérardmer (Vosges – 600 m) le 14/03/2020.

 

1-anemone sous bois

Observations de l’anémone des bois à différentes échelles en sous bois : 

Photo 2/6 : Ensemble de plants d’anémone des bois à la base d’un hêtre. L’anémone des bois est commune dans les hêtraies (forêts de hêtres), elles forment des tapis blancs au printemps dans les sous-bois.

3-anemone sous bois

Photo 3/6 : Zoom un plant d’anémone des bois. On observe les folioles (Chacune des petites feuilles qui forment une feuille composée) sous la fleur. La plante a 3 folioles qui sont disposés en verticille (de manière circulaire) sous la fleur.

3-anemone-sous-bois-2

Photo 4/6 : Zoom sur la fleur d’anémone des bois. On observe distinctement au centre en vert et blanc de nombreux pistils entourés de nombreuses étamines de couleur jaune.
L’ensemble est entouré de 6 sépales de couleur blanches, parfois jaunes, bleues ou rouges.

4-anemonesous-bois2

Observations de l’anémone des bois dans les pelouses montagnardes du Mézenc : 

Photo 5/6 :
A gauche
Photo du haut plateau ardéchois (près du Mézenc) le 07 mai 2017 à environ 1300 m d’altitude.

A droite : En regardent de plus près, on peut observer des fleurs d’anémone des bois au milieu de la prairie.

1-anemone-plateau

Photo 6/6 : Zoom sur une fleur d’anémone des bois présente dans la praire d’altitude.

2-anemone-plateau

L’anémone des bois en prairie : témoins d’une ancienne forêt  

La présence de l’anémone des bois au milieu des pelouses et landes montagnardes témoigne de l’ancienne présence d’une forêt : il s’agit d’une plante témoin de la Hêtraie.
Cette plante s’est tous d’abord développé en sous-bois, puis la hêtraie a été déforesté et l’espace libéré a été utilisé pour une exploitation pastorale (faire paître les troupeaux). La plante a donc survécu à la déforestation ! De plus, elle tolère le pâturage.

Ce témoignage d’anciennes forêts a été vérifié par des analyses palynologiques (analyses de la composition pollinique au cours du temps).
Ces analyses palynologiques montrent qu’au début de l’époque romaine, il y a 2400 ans l’extension des landes est corrélée à la chute brutale des hêtraies et des sapinières (forêts primitives).
Ce sont les poussées démographiques des XIème et XIIIème siècle qui conduisent à la mise en place d’une véritable organisation pastorale dont les grands traits se sont maintenus jusqu’à ce jour.

Publication : Mars 2020
Auteur(s) : Pierre-Jean Riou, professeur de SVT

Crédits photos : Pierre-Jean Riou

D’après :

Petite flore de France, de Belgique, Luxembourg et Suisse. Thomas, Busti,Maillart

Fascicule -Terrain d’écologie terrestre de l’ENS de Lyon-2017, par Aurélie Vialette, Régis Thomas, Lucie Riglet, Magali Naville, Jean-Pierre Moussus, Marc Coudel.

-Wikipédia Anemone Sylvie 

 

En lien sur Sciences-Nature.fr :

-L’anémone hépatique, une fleur de montagne printanière 

-Biodiversité végétale

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *