La callune ou bruyère commune : une plante répandue en milieu acide - Paléodécouvertes : Portail sciences

La Callune ou bruyère commune, une plante répandue en milieu acide

Photo de gauche : Plant de bruyère en fleur début septembre sur un affleurement de grès rose dans le département des Vosges.

 

Photo de droite : Zoom sur les fleurs de bruyères : ce sont des fleurs de types 4 : 4 sépales, 4 pétales, 8 étamines et 4 carpelles.

La Callune ou fausse Bruyère :

Calluna vulgaris, également appelée callune commune, fausse bruyère, bruyère commune ou bruyère callune… est une plante commune en sol acide de la famille des éricacées. On la retrouve dans les landes, bois clairs, pelouses sur une majorité du territoire français (hors le pourtour méditerranéen).
C’est une plante hélioxéroacidiphile. C’est à dire qu’elle apprécie les zones exposées au Soleil (hélio-), avec un sol sec (-xéro-) et acide (-acidi-).
La Callune est un exemple de plante indicatrice d’un sol acide, puisque pour elle un sol calcaire est toxique. Voir fin de l’article : qu’est ce qu’un sol acide ou basique ?

Calluna vulgaris occupe une large place de l’étage montagnard du Massif central et, dès la fin de l’été,  les sommets dénudés des montagnes se parent du rose-violacée de la « Bruyère » : c’est ainsi qu’elle est appelée. Il ne faut alors pas confondre la Callune de la Bruyère cendrée.

La Bruyère cendrée ne se rencontre que dans l’ouest de la France et elle a des fleurs en forme de grelot, au contraire de la Callune où les fleurs sont ouvertes.

Les Ericacées :

Les éricacées sont une petite famille de plantes à fleurs avec 38 espèces en France. Elles possèdent des racines mycorhizées. Une mycorhize est le lien symbiotique entre des filaments de champignons et les racines d’un végétal. Les champignons facilitent l’assimilation d’ions minéraux pour les végétaux et en contre-partie, ils reçoivent de l’énergie sous forme de photo-assimilats des plantes.
Ces symbioses facilitent la colonisation de milieux pauvres en substances nutritives.
La plupart des éricacées colonisent souvent des milieux acidiphiles. Elles sont en réalité calcifuges, car elles sont intoxiquées par des doses même très faibles de calcium.
On trouve dans cette famille des plantes utilisées par l’Homme comme les myrtilles qui sont cueillis et cultivées pour leurs baies. De plus les Rhododendrons et les bruyères sont cultivés pour l’ornementation.

Qu’est ce qu’un sol acide ou basique ?

L’acidité d’un sol dépend de la concentration d’ions H+ dans sa phase liquide. L’acidité se mesure à l’aide du pH.
Le pH varie de 0 à 14 et la neutralité est atteinte lorsque le pH est égal à 7.
On peut classer le sols selon leur acidité de la manière suivante :
• ph < 4,5 :  sols très acides.
• 4,5 < pH < 6 :  sols faiblement acides
• 6 < pH < 7 :     sols équilibrés permettant une bonne alimentation minérale
• pH > 7 :   sols calcaires et /ou salés.
Un sol calcaire est basique puisque la dissolution du calcaire CaCO3 va consommer les ions H+ présents dans le sol, ce qui a pour effet d’augmenter le pH.

 

Par quels moyens différencier sol calcaire et sol acide ?

On peut différencier un sol calcaire ou acide de deux grandes manières : par l’observation des plantes poussant dans ce sol ou par l’observation de la roche constituant le sous sol.

  • Plantes indicatrices

La présence de certaines plantes peut indiquer si le sol est calcaire ou acide. Exemples de plantes en sol acide : bruyère, myrtille, fougère aigle, châtaigner…

La flore calcicole est plutôt caractérisée par l’absence des plantes vivant en milieu acide citées plus haut.

  • La nature de la roche mère :

Réaction à l’acide Le versement de gouttes d’acide chlorhydrique dilué sur un échantillon du sol provoque une effervescence si le sol est calcaire. Plus celle-ci est forte, plus le pourcentage dit « de calcaire actif » est important.
Exemples de roches donnant des sols acides : granites, gneiss, micaschistes, grès, basaltes….
Exemples de roches donnant des sols calcaires : calcaires, marnes,

Auteur(s) : Pierre-Jean Riou, professeur de SVT
Crédits photos :  Pierre-Jean Riou
Publication :  08/09/2019

D’après :

Petite flore de France, de Belgique, Luxembourg et Suisse. Thomas, Busti,Maillart
Sols acides / Sols calcaires ? Conséquences pour la forêt ? -la forêt privée française

 

 

En lien sur Sciences-Nature.fr :

– Le grès rose des Vosges


Posté par Pierre-Jean Riou le 8 septembre 2019