La planorbe : un gastéropode pulmoné vivant dans la mare

La planorbe : un gastéropode pulmoné vivant dans la mare

Photo d’une planorbe dans une mare. Elle remonte en surface pour respirer.
On peut observer la planorbe et son reflet sous la surface de l’eau.
Les planorbes sont des gastéropodes (escargots) vivant en eau douce.
On trouve couramment dans les mares et ruisseaux des « escargots d’eau ». Il en existe deux grands types qui se reconnaissent facilement :
– les planorbes, à coquille aplatie, en spirale.
– les limnées, à coquille enroulée en pointe plus ou moins allongée
Les planorbes sont une famille de gastéropodes, cette famille appartient au grand groupe des gastéropodes dit pulmonés.
Ici en photo, il s’agit de l’espèce planorbis planorbis, une des plus communes. Cette espèce est fréquente dans les mares et lacs calcaires de plaines ainsi que dans des ruisseaux enherbés, elle est rare ailleurs.
Cette espèce est végétarienne : elle se nourrit de plantes aquatiques en décomposition et d’algues. Elle ne s’attaque pas aux plantes en bonne santé. Comme de nombreux mollusques, elle se nourrit à l’aide de sa radula (ensemble de dents formant une râpe).
Les plantes aquatiques lui sont nécessaires pour son alimentation et ses déplacements vers la surface (comme ici sur cette photo).

Les pulmonés : un groupe de gastéropode qui s’est adapté au milieu terrestre.

Les pulmonés sont un des rares groupes animaux à avoir conquis le milieu terrestre. Leur appellation vient du fait qu’ils ne possèdent pas de branchies au contraire des gastéropodes marins mais un organe permettant la respiration aérienne ou poumon. Ce poumon correspond à la cavité palléale abondamment vascularisée et ouverte sur l’extérieur par un petit orifice, le pneumostome, et n’est donc en rien homologue aux poumons des Vertébrés.

Secondairement, certains pulmonés ont colonisé les eaux douces et sont donc (re)devenus aquatiques : c’est le cas de la planorbe ou de là limnée.
Pour ces pulmonés d’eau douce, il est donc nécessaire de remonter à la surface pour respirer.
La plupart de ces gastéropodes d’eau douce utilisent l’hémocyanine (un pigment respiratoire contenant du cuivre) pour transporter l’oxygène dans le sang.
Quant à elle, la planorbe utilise l’hémoglobine (un pigment respiratoire contenant du fer comme chez l’homme). Grâce à l’hémoglobine qui capte mieux l’oxygène, elle peut séjourner plus longtemps au fond et remonte moins souvent respirer.

Autres intérêts des planorbes :

-Comme la plupart des escargots d’eau douce, ils peuvent abriter une partie du cycle de plusieurs parasites. On peut citer par exemples citer certains schistosomes (vers parasites) qui déclenche la bilharziose : maladie qui touche près de 180 millions de personnes sur Terre.
-Elles jouent un rôle important dans le réseau trophique des eaux douces : l’œuf, la larve ou l’adulte servent de nourriture à de nombreux oiseaux d’eau douce : c’est une proie pour les canards, mais aussi pour certains poissons.
-Les planorbes peuvent être également utilisées et appréciées en aquariophilie.

D’après :

Page(s) en liens :

-Faune de la mare (hors insectes)  : http://sciences-nature.fr/bio/biodiversite-animale/faune-de-mare/