Développement de jeunes faucons crécerelles - Paléodécouvertes : Portail sciences

Développement de jeunes faucons crécerelles :

Le faucon crécerelle (Falco tinnunculus) est une petite espèce d’oiseaux de proie agile de la famille des falconidés. C’est l’un des rapaces les plus communs de France avec la buse variable et le milan noir. Son petit s’appelle le fauconneau.

Images de trois jeunes faucons crécerelle en pleines croissance entre début juillet et début août.
Photo de gauche : Deuxième jour après éclosion, les petits possèdent un duvet blanc
Photo centrale : 8 jours après l’éclosion,
Photo de droite : En un moi de développement, les faucons sont devenus adultes. D’ailleurs un des trois faucons a déjà pris son envol.
On observe sur les photos de gauche et de droite la nourriture donné aux jeunes faucons : il s’agit de lézards verts !
Donc dès le 3ième jour après l’éclosion les petits sont nourris au lézard vert !

Le faucon crécerelle est présent dans une grande diversité d’habitats : falaises en zones montagneuses, haies, arbres isolés, pylônes de ligne électrique… Ayant besoin d’espaces ouverts pour chasser les petits rongeurs et lézards, il n’a jamais été trouvé nicheur dans des zones forestières.

Reconnaître le faucon crécerelle grâce à son vol stationnaire :

On peut reconnaître le Faucon crécerelle grâce à son vol stationnaire au dessus de champs ou prairies lorsqu’il chasse. Ce vol est permis en battants énergétiquement des ailes, cette technique de vol est énergivore mais cela lui permet de repérer aisément ses proies, comme depuis un poste d’observation en hauteur. L’espèce peut ainsi chasser à l’affût même en l’absence d’arbre ou de point élevé.

Reproduction :

Les parades nuptiales commencent dès la fin de février jusqu’au mois de mars. Au cours de la parade nuptiale, les Faucons crécerelles s’adonnent à des poursuites aériennes qui peuvent être très bruyantes. Le mâle courtise sa femelle en lui apportant une proie. La femelle pond annuellement 3 à 6 œufs.

Les Faucons crécerelles ne construisent pas leur nid eux-mêmes. Ils nichent dans les vieux nids de pies ou de corneilles, dans les anfractuosités des murs, des arbres ou des rochers. Quelquefois, ils nichent dans les tours, les vieux greniers ou les clochers.

La nidification a lieu d’avril à août. La durée de l’incubation est d’un moi. Les jeunes séjournent un moi dans le nid. Puis après leur premier envol, les parents assureront leur apprentissage pendant encore environ 28 semaines. Seule la femelle couve régulièrement. Le mâle ravitaille la femelle. La durée de vie de l’oiseau en bonne santé est d’environ 16 ans.

 


Posté par Pierre-Jean Riou le 28 juin 2018