Sciences et Nature-campanule fausse raiponce-planteà fleurs en grappe

La campanule fausse raiponce : une plante à fleurs en grappe

La campanule fausse raiponce Campanula rapunculoides, est une plante à fleurs de la famille des campanulacées. Elle se trouve entre 0 et 2000 mètres d’altitude sur les talus, en lisières de forêts, au niveau de friches ou de cultures.

Photo de droite : ensemble de 5 plants de campanule fausse raiponce au bord d’une route dans le Diois (Drôme).
Photo centrale : Un plant de campanule fausse raiponce : la disposition en grappes des fleurs est ici bien visible.
Photo de gauche : Zoom sur deux fleurs à différents stades de développement.

Distinction avec la « vraie » campanule raiponce :

Son nom vient de sa ressemblance avec la campanule raiponce (Campanula rapunculus). On peut cependant les distinguer facilement à l’aide d’une flore : Pour la campanule raiponce les feuilles sont étroites, les fleurs sont de tailles moyennes (2cm) et nombreuses.
Pour la campanule fausse raiponce, les feuilles sont triangulaires ou en cœur, les fleurs sont grandes à la base (4 cm) et de plus en plus en petites vers le sommet.

Famille des campanulacées :

Il y a en France 64 espèces de campanulacées, ce qui forme une famille de plantes herbacées de tailles moyennes.
On reconnaît la plupart des campanules par la corolle (ensemble des pétales) qui est en forme de cloche.

Une pollinisation particulière chez les campanules :

Pour éviter l’autofécondation, les campanules utilisent un mécanisme particulier.

Les fleurs jeune, en haut de la grappe sont au stade mâle (voir photo fleur du haut) : on observe que le pistil n’est pas développé et il est recouvert de poils recouvert de pollen provenant des étamines en base dus pistil.
Les fleurs âgées en base de grappe sont au stade femelle (voir photo fleur en dessous), les étamines sont séchées et il n’y a plus de pollen produit. Le stigmate est développée : il ne possède plus de poils et il est épanoui en étoile offrant une surface réceptrice aux grains de pollens provenant d’autres fleurs.

Les insectes pollinisateurs procède souvent de la même manière : ils visitent tout d’abord les fleurs du bas (femelles) où ils s’y débarrassent de l’essentiel du pollen récolté sur une autre fleur puis remonte vers les jeunes fleurs au stade mâle où il se recharge de pollen.

-D’après :

Petite flore de France, de Belgique, Luxembourg et Suisse. Thomas, Busti,Maillart


Posté par Pierre-Jean Riou le 18 juin 2018