Muséum de l'ardèche 344 chemin de Cournazou
04 28 40 00 35
contact@museum-ardeche.fr

Bactéries dans les sources ferrugineuses

Bactéries dans les sources ferrugineuses

Bactéries dans les sources ferrugineuses :

Auteur(s) : Pierre-Jean Riou, professeur de SVT
Crédits photos :  Pierre-Jean Riou
Publication :  12/2019

 Photo de gauche : source ferrugineuse de l’Ardèche : source de Celles les bains. Cette source débouche dans un ancien tronc d’arbre aujourd’hui minéralisé. Les sources de celles les bains sont tous au long de l’année à une température de 15 °C, cette eau est pétillante : elle est chargée en CO2 et contient du Fe2+ ou oxyde ferreux .
Ces sources étaient utilisaient durant les années 1850 comme une station thermale. Aujourd’hui abandonné, on peut y découvrir des dépôts orangées formés par des bactéries ferroxydantes.
Photo centrale : ruisseau orange où débouche l’eau de la source.
Photo de droite : Observation de bactéries ferroxydantes au microscope.
Comment vivent ces bactéries ferroxydantes dans ce millieu ? :
De nombreuses sources peuvent contenir du Fe2+ oxyde ferreux en solution. En arrivant à l’air libre contenant 21% de dioxygène, ce Fe2+ est oxydé en Fe3+ ou oxyde ferrique. Cette oxydation a lieu sous l’action de bactéries ferroxydantes, les bactéries utilisent l’énergie libérée par cette oxydation pour assurer leurs besoins énergétiques et réaliser la transformation de CO2 en matière organique (ce sont des bactéries chimiolithotrophes). Ce Fe3+ précipite sous forme d’hydroxydes ferriques [ Fe(OH)3 ], qui forment alors des concrétions orangées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *