Sciences et Nature-mise en évidence du transport de la sève brute par le xylème

Mise en évidence de la conduction de la sève brute par les vaisseaux du xylème
à l’aide de deux coupes transversales de persil

Auteur(s) : Pierre-Jean Riou, professeur de SVT
Crédits photos :  Pierre-Jean Riou
Publication :  14/06/2019

Cet article permet de mettre en évidence les vaisseaux de xylème par rapport au phloème à l’aide de deux colorations.
Cette démarche peut être utilisé en terminale spécialité SVT dans la partie : « De la plante sauvage à la plante domestiquée », où il est demandé dans les capacités de « réaliser et observer des coupes dans des organes végétaux afin de repérer les grands types de tissus conducteurs (phloème, xylème). » Voir programme de terminale spécialité SVT de 2019.

 

Avant de commencer l’article voici un petit rappel sur les vaisseaux conducteurs :

Les plantes vasculaires appelées aussi trachéophytes contiennent deux types de vaisseaux conducteurs :

-Le xylème permettant le transport dans l’ensemble de la plante de la sève brute qui contient de l’eau et des ions minéraux provenant du sol.
-Le phloème permettant le transport dans l’ensemble de la plante de la sève élaborée contenant des photo-assimilats sous forme de sucre (saccharose…) provenant de la photosynthèse.
Ainsi on peut dire comme il est écrit dans le programme officiel de SVT :  » Les tissus conducteurs canalisent les circulations de matière dans la plante, notamment entre les lieux d’approvisionnement en matière minérale (sol pour l’eau et les ions minéraux), les lieux de synthèse organique (feuille, lieu de la photosynthèse) et les lieux de stockage (organe de réserve ex : tubercule de pomme de terre).

Photo de gauche : Coupe transversale de tige de persil colorée au carmino vert d’iode. Ce type de coloration colore en rose les tissus contenant de la cellulose et en vert les tissus contenant de la subérine ou de la lignine.
Le phloème contient de la cellulose, il est donc coloré en rose. Le phloème est donc sur cette photo en périphérie : cellules de petites tailles.
Le xylème contient de la lignine, il est donc coloré en vert. Le xylème est donc sur cette photo au centre : cellules de grandes tailles.
Photo de droite : coupe transversale de tige de persil après avoir fait tremper la tige dans de l’eau colorée en rouge.
La tige de persil reste pendant plus d’une journée dans l’eau colorée en rouge. Cette eau colorée remonte peu à peu jusqu’aux feuilles en passant par les vaisseaux du xylème qui transporte l’eau.
La couleur rouge permet de mettre en évidence par où l’eau est passée et donc où se situe les vaisseaux du xylème.

L’intérêt de la première coupe : photo de gauche, coloration au carmino vert est de localiser où se situe le phloème (rose) et le xylème (vert)

L’intérêt de la seconde coupe : photo de droite, elle permet d’observer dans quel vaisseau passe l’eau colorée : zone colorée de la coupe.
On observe distinctement sur cette photo  que ce sont les vaisseaux de xylème qui ont été coloré. Le rouge a légèrement débordé et coloré le phloème proche du xylème, c’est pour cela qu’il ne faut pas laissé trempé trop longtemps les tiges dans l’eau colorée sinon l’ensemble de la coupe est alors colorée par le phénomène de diffusion du colorant.

Conclusion : Nous venons de mettre en évidence à l’aide de ces deux coupes que les vaisseaux du xylème transporte l’eau.

 

 

Facilité d’une coupe dans un tissu végétal :

La présence d’une paroi rigide autour de la cellule végétale entraîne une certaine rigidité des tissus qui permet, dans la plupart des cas de réaliser des coupes à main levée de bonne qualité.
La forme de la cellule, la nature et l’épaisseur de la paroi suffissent alors pour caractériser le tissu.
Afin de mettre en évidence la composition de la paroi, on peut utiliser différents colorants, comme ici le carmin-vert d’iode.

Voici le protocole pour colorer ses coupes au carmin vert d’iode :

  • Placer les coupes 10 à 20 minutes dans l’hypochlorite (javel)
  • Lavage abondant à l’eau.
  • Lavage rapide dans l’acide acétique dilué.
  • Coloration dans le carmin-vert d’iode, ou bien coloration dans un bain de carmin, suivi d’un bain de vert d’iode pendant 3 minutes.
  • Lavage à l’eau puis observation.

D’après :

https://planet-vie.ens.fr/article/1347/colorations-cellulose-lignine
Petite flore de France, de Belgique, Luxembourg et Suisse. Thomas, Busti,Maillart
– Bulletin Officiel du programme de terminale spécialité SVT-2019


Posté par Pierre-Jean Riou le 14 juin 2019